Le blog de Mio

santé et bien être

Que fait travailler un tapis de course ?

Un tapis de course d’occasion permet de faire du sport chez soi et de travailler ses muscles grâce à différents exercices. Il permet de s’entraîner à son rythme en toute saison. Quels sont les muscles qui interviennent lors de l’exercice ?

Les muscles sollicités grâce à un tapis de course d’occasion

Le footing sur un tapis de course d’occasion permet de travailler principalement les muscles des cuisses, les mollets, les fessiers ainsi que les abdominaux. Tous ces muscles sont raffermis et tonifiés. En revanche, le haut du corps n’est quasiment pas sollicité. Concernant les cuisses, travaillent en alternance les quadriceps et les ischio-jambiers. Les fessiers travaillent également, en particulier avec un tapis inclinable ; plus l’inclinaison est grande, plus ces muscles vont être sollicités. Il en est de même pour les mollets, qui seront davantage étirés avec un banc incliné. Enfin, la ceinture abdominale est sollicitée de manière importante ; sont concernés les grands droits, les obliques, ainsi que l’ensemble des muscles lombaires.

tapis de course d'occasionTapis de course, comment bien s’entraîner ?

Le tapis de course n’est pas destiné à développer les muscles, c’est-à-dire à les faire grossir, mais plutôt à les raffermir et les tonifier. En cas de douleurs articulaires et / ou musculaires, il faut l’utiliser avec prudence, notamment pour préserver les genoux, les cuisses et les chevilles. Dans certains cas, il est même préférable d’opter pour un vélo elliptique afin de s’entraîner sans risque ; il permet en effet des mouvements plus fluides, avec un impact moindre sur les articulations des membres inférieurs. Durée et fréquence des entraînements doivent être fixés en fonction de l’âge, de l’objectif, de la forme physique, de la santé et des résultats. L’échauffement est également très important pour préparer ses muscles et éviter tout accident. Il faut ainsi débuter chaque séance en marchant lentement puis en augmentant progressivement sa vitesse. La fin de la séance sera quant à elle consacrée à des exercices d’étirement.

Adapter son entraînement à ses objectifs

Lorsque l’on débute avec un tapis de course d’occasion, il est conseillé de ne faire qu’une à deux séances par semaine d’une quinzaine de minutes. Si l’on pratique déjà une activité physique, cette durée peut être augmentée progressivement jusqu’à deux à trois entraînements de 30 à 45 minutes par semaine. La même fréquence est conseillée pour une remise en forme, une sollicitation du système cardio-vasculaire. Enfin, pour perdre du poids, des séances de 45 à 60 minutes sont recommandées, de préférence en utilisant le fractionné ; pour brûler ses graisses, il est en effet préférable de travailler sur la durée avec une faible intensité. Dans tous les cas, il faut penser à s’hydrater régulièrement, à courir en restant droit et en regardant toujours devant soi.